Rayon : Off
Rayon :
km Distance maximale

Différence entre signes officiels de qualité, marques et certifications

Signes officiels de qualité

Sous ce terme, on regroupe un ensemble de démarches volontaires, encadrées par les pouvoirs publics dans le Code rural et de la pêche maritime (CRPM). Ces démarches garantissent aux consommateurs qu’ils acquièrent des produits répondant à des caractéristiques particulières prédéfinies. Certains sont reconnus au niveau européen, d’autres seulement au niveau national.

Il existe quatre signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) européens. Ces signes sont gérés en France par les ministères chargés de l’agriculture et de la consommation ainsi que par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), travaillant sous la tutelle du ministère chargé de l’agriculture :

Appellation d’origine protégée (AOP)

L’appellation d’origine protégée est une protection européenne apportée à une appellation garantissant l’origine et la qualité d’un produit en provenance d’une région au savoir-faire traditionnel.

Indication géographique protégée (IGP)

L’indication géographique protégée (IGP) est un signe d’identification de l’Union européenne qui désigne des produits dont la qualité ou la réputation est liée au lieu de production, de transformation ou d’élaboration, mais dont les ingrédients ne proviennent pas nécessairement de cette aire géographique.

Spécialité traditionnelle garantie (STG)

La Spécialité traditionnelle garantie (STG) fait référence à la composition d’un produit, à son mode de production ou de transformation effectué de manière traditionnelle. Pratique ancienne, typique, nationale ou régionale… Les produits labellisés STG relèvent d’un usage, d’un savoir-faire qui ne peuvent être pratiqués en dehors de leur région de provenance ou de fabrication. La STG vise donc à définir la composition ou le mode de production traditionnel d’un produit, sans toutefois que celui-ci ne présente nécessairement de lien avec une origine géographique.

Agriculture biologique (AB)

Ce mode de culture vise a mettre en place un système de production respectueux de l’environnement et durable, dans un souci de contribuer à la préservation de la vie des sols, de la qualité de l’eau et du patrimoine.

Les certifications environnementales

Les certifications environnementales reconnues par l’Etat concernent 3 niveaux :

  • niveau 1 : respect des exigences environnementales de la conditionnalité et réalisation par l’agriculteur d’une évaluation de l’exploitation au regard du référentiel du niveau 2 ou des indicateurs du niveau 3
  • niveau 2 : respect d’un référentiel comportant 16 exigences, efficientes pour l’environnement ;
  • niveau 3 : qualifié de « Haute Valeur Environnementale » (HVE), est fondé sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de l’irrigation.

Pour obtenir au moins le niveau 2, il est nécessaire d’être soumis à un plan de contrôle validé par un organisme certificateur indépendant reconnu par l’Etat. Si une démarche environnementale dispose d’un cahier des charges attestant d’exigences équivalentes au référentiel du niveau 2 et d’un système de contrôle offrant les mêmes garanties que celui du niveau 2, le porteur de cette démarche peut présenter une candidature à la CNCE pour sa reconnaissance au niveau 2 de la certification environnementale. C’est le cas de Terra vitis.

Haute Valeur Environnementale : Les produits qui présentent le logo HVE sont issus de la production d’une exploitation qui a obtenu la certification environnementale du niveau 3.

Terra vitis

Reconnue officiellement par le Ministère de l’agriculture, cette certification est validée par un organisme indépendant et agréé qui vérifie chaque étape de la production. C’est une démarche privée née en 1998 dans le Rhône, issue de la volonté des professionnels viticoles de faire reconnaître leurs efforts en termes de respect de l’environnement et devenue nationale dès 2000. Par ailleurs, les exploitations agréées Terra Vitis peuvent être qualifiées HVE au cours du contrôle par l’organisme certificateur. Elles sont donc certifiées au moins du niveau 2 de la certification environnementale reconnue par l’état.

Les marques & labels

Les marques sont des démarches privées qui résultent d’une charte ou d’un cahier des charges. Les marques présentées sur ce site sont des marques issues de structures professionnelles ou locales.

Bienvenue à la ferme est une marque des Chambres d’agriculture. Elle valorise la richesse de l’agriculture française en offrant la possibilité de manger fermier tout au long de l’année avec l’offre « Mangez fermier » mais également de prolonger l’expérience à la ferme à travers les activités « Vivez fermier ». Les produits qui présentent la marque proviennent de l’exploitation et s’ils sont transformés, ils l’ont été par l’exploitant ou sous sa responsabilité.

 

 

La région du goût est une marque de la Région Auvergne Rhône Alpes.

Les produits/productions éligibles sont classés selon deux catégories d’agrément :

  • « Produit Ici » : pour des produits composés à 100% de matières premières issues des exploitations agricoles situées en Auvergne-Rhône-Alpes.
  • « Fabriqué ici » : pour les produits fabriqués en Auvergne-Rhône-Alpes et composés en majorité de matières premières issues des exploitations agricoles situées en Auvergne-Rhône-Alpes.

Vigneron indépendant : Le syndicat des Vignerons Indépendants de France a été en 1976. Pour être vigneron indépendant et obtenir le label, le vigneron doit respecter une charte qui stipule qu’il respecte son terroir, travaille sa vigne, récolte son raisin, vinifie et élève son vin, élabore son eau de vie (le cas échéant), met en bouteille sa production dans sa cave, commercialise ses produits, se perfectionne dans le respect de la tradition, accueille, conseille la dégustation et prend plaisir à présenter le fruit de son travail et de sa culture. Responsable, le vigneron indépendant assure donc en totale autonomie la qualité de ses vins dans le respect de l’environnement et de ses sols. D’autre part, les médailles décernées au Concours des Vignerons Indépendants sont un véritable gage de qualité et reconnues dans le monde du vin.

Vignerons engagés : Depuis 2010, l’association Vignerons en Développement Durable réunit des vignerons investis dans une démarche RSE de la vigne au verre. Son label Vignerons Engagés est le premier label RSE et durable dédié au monde du vin en France.

 

Vignobles et Découverte : Pour bénéficier du label Vignobles & Découvertes, les professionnels doivent répondre à plusieurs critères. Les restaurants doivent proposer majoritairement des vins de la région, mais aussi des accords mets & vins ou des spécialités locales. Les hôtels, campings et chambres d’hôtes doivent se situer au cœur des vignes, ou être considérés comme des hébergements de charme, et maîtriser au moins une langue étrangère, tandis que les vignerons et les caveaux s’engagent à accueillir des visiteurs le weekend, en leur proposant des dégustations et la vente de leurs vins à l’unité.

 

Ecocert : Label délivré par l’organisme du même nom, agrée par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité. Il concerne aussi bien l’alimentaire que le monde cosmétique. Il certifie que 95% des ingrédients du produit fini sont d’origine naturelle (donc interdit les procédés d’ionisation, ou les OGM), ou ne sont pas des produits d’origine animale (sauf ce qui est naturellement produit par eux : le lait, les œufs, le miel…). De plus, il certifie le caractère biodégradable ou recyclable des emballages. De plus, il nécessite qu’un minimum de pourcentage des matières premières d’un produit fini soit d’origine biologique.

Autres démarches de qualification ou valorisation des produits du terroir

La Vallée de la gastronomie est une démarche initiée par les régions Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne France Comté et Provence Alpes Cote d’Azur, pour lancer une destination touristique dédiée à la gastronomie, la découverte des vins et des produits du terroir. Pour intégrer cette démarche, les acteurs doivent répondre au préalable à 3 critères :

  • Être situé sur le périmètre de la Vallée de la Gastronomie,
  • Proposer une prestation touristique liée à la gastronomie et aux vins,
  • Faire partie d’un réseau, label ou guide de référence

www.valleedelagastronomie.com